Indicateurs genre

Indicateurs genre

mardi 4 octobre 2022

Nuptialité

Les pratiques nuptiales sont au cœur de la problématique de genre car elles caractérisent les relations de pouvoir entre conjoints. Mariées à un âge largement inférieur à celui de leurs conjoints, surtout quand cet âge est précoce, les femmes se retrouvent sans un statut inférieur au sein de leurs familles.

Lire plus

Au Maroc, les femmes se mariaient, en moyenne, plus jeunes que les hommes avec des âges plus jeunes en milieu rural qu'en milieu rbain..
L'écart d'âge au premier mariage entre les deux semble augmenter indépendemment du milieu de résidence..
Le mariage des filles mineures reste important, particulèrement en milieu rural où plus du cinquième des femmes de 20 à 24 ans se sont mariées avant 18 ans.
En raison du décalage d'âge au premier mariage entre conjoints, de la longévité plus importante des femmes et du remariage plus facile pour les hommes ces dernières se retrouvrnt dans une situation de veuvage, à partir de 60 ans, plus fréquemment que les hommes.
Pour les hommes comme pour les femmes, le veuvage est en diminution entre 2010 et 2020.
Même à des âges relativement jeunes, de 25 à 49 ans, le veuvage et le divorce sont plus pronnoncés parmi les femmes que parmi les hommes. Le remariage plus facile pour les hommes et , en moindre mesure, la polygamie sont des cause de ce décalage.
Entre 2010 et 2020, cette situation ne semble que légèrement évoluer: une faible baisse pour les femmes et une augmentation pour les hommes.